Oldani D’O


Le restaurant de Davide Oldani, étoilé du guide Michelin, s'appelle D'O, un brin mégalomane peut être …Chef renommé et médiatique de Milan, son crédo c'est l'asociation des saveurs contrastées, les ingrédients de première fraîcheur, une vraie présence de la tradition italienne revisitée et des prix abordables… La liste d'attente est très longue, il fait s'y prendre plusieurs mois à l'avance.

Le menu suit le triptyque traditionnel italien, antipasti-primi-secundi. Nous avons commencé avec les cipolle caramellata, entendre tartelette feuilletée couronnée d'oignons caramélisés et accompagnée d'un boule de glace au grana. Cette entrée a fait sa renommée et c'etait un super début… Celle ci je pourrais essayer de reproduire en réfléchissant au remplacement adéquat de la glace parmesan… Pour la tartelette, c'est une version de tatin à l'oignon 🙂

 

Pour les primis je donne mon vote aux pâtes fraîches servies dans une sauce réduite à l'oursin. Le goût que je n'arrivais pas à identifier dans un premier temps (problème de vocabulaire italien) était d'une finesse incroyable.

Pour les secundis, mon choix va à sa déclinaison de poulet au morilles. La sauce était intéressante sans être exceptionnelle (elle manquait de morilles à mon goût) mais la présentation du poulet en petit tube farci de chair à saucisse et cuit à la vapeur était savoureuse et esthétique.

Plutôt déception sur les desserts.. Ai goûté un joli sabayon mais un peu épais… Et quant à l'autre dessert disons que je n'ai pas compris. Multiples déclinaisons à base de carottes, rehaussées de très peu de chocolat, il était pour moi emporté par une saveur de carotte d'hiver, ne réussissant pas à se placer dans un univers de fin de repas.

Davide Oldani s'amuse aussi avec sa vaisselle. Il a fait faire une ligne pour son resto , je sélectionne pour vous la célèbre « passepartout », qui remplace en un seul ustensile le couteau, la fourchette, la cuillère…pour être honnête c'etait pas si simple à manipuler, il doit falloir refaire son éducation ! En attendant, ça donne un côté bonne franquette à la façon de manger ses grands plats .

 

Le chef passe son temps en salle. Sympa !

Il se prête gentiment au jeu de la photo souvenir, sympa aussi !

 

4 réflexions sur “Oldani D’O

    • Je ne sais pas Brigitte, mais mercredi j’essaye : je vais faire revenir les oignons avant avec miel beurre et vinaigre balsamique… Puis cuire au four comme une tatin..et je vais tenter la crème au gorgonzola en accompagnement….. Si ça marche je mettrais ça sur le blog 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s